Histoire

Château de Belvoir - Doubs - Franche-Comté

Détails chateau

Belvoir appartient à la moyenne montagne. Cette situation en fait une terre variée et pittoresque, source d’inspiration des peintres du XXe siècle tels que Jules-Emille Zingg, André Charigny ou Pierre Jouffroy. Le panorama que l'on découvre de la terrasse du château est le paysage type des Monts du Jura.

Les très belles vallées du Dessoubre, de la Réverotte, du Cusancin et de la Barbêche (cette dernière prenant sa source dans le Mont de Belvoir), constituent l’autre aspect hautement touristique de cette région verdoyante, dotée d’un très dense réseau routier.

Centre de la seigneurie et résidence des barons, la forteresse occupe l’emplacement d’un oppidum gaulois. Les romains fortifièrent ce lieu stratégique pour surveiller la voie des Salines. Divers objets gallo-romains, issus de fouilles, découverts au fil des années sur le site et la mise au jour d'une muraille du VIIe siècle dans la chapelle témoignent de sa constante occupation.

La construction d'un premier château remonte à la fin du XIIe et au début du XIIIe siècle, comme l'indique le millésime de 1224 gravé sur une clef de voûte provenant de la tour du Nord. Assiégé à maintes reprises, les troupes de Louis XI investiront la ville et mettrons le feu au château en 1480. Reconstruit par Thiebaut de Cusance à la fin du XVe siècle, seule l'aile orientale sera modernisée au début du XVIIe siècle par Claude-François de Cusance pour y accueillir sa jeune épouse Ernestine de Withem. Repris par les armées du maréchal de Luxembourg en 1674, il ne doit sa survie qu'à l'intervention du Prince de Lillebonne, de son épouse Anne de Lorraine et de son frère, Charles-Henri, Prince de Vaudémont, défenseur de Besançon devant Louis XIV.

Transformé en maison de ferme au XIXe siècle puis abandonné, Pierre Jouffroy y consacrera tout ses soins de 1955 à 2000. Ses enfants et petit-enfants ont repris le flambeau.